Contexte

5 jours de vacances : une bonne occasion pour s’entrainer sur les sentiers de la côte normande, avec le topo-guide fraichement acheté.
Matos : -   un sac de 40 litres chacun -   une tente 2 seconds II de chez Decath’ Bilan mitigé au niveau transport (pas beaucoup de lignes de train en Normandie, et pas beaucoup de bus…) et hébergement (la 2 seconds II est un peu large pour les passage étroits du sentier des douaniers). Mais au final, un bon début pour faire de la rando, des super paysages et un bon grand WE :).

8 mai : arrivée sur Cherbourg en train

  • Train Paris-Caen-Cherbourg, départ 10h30, arrivée autour de 13h.
  • Midi au resto a Caen
  • Diner au resto à Cherbourg
  • Dodo au camping de Cherbourg

9 mai : Auderville – Omonville-la-Rogue (15km)

  • Bus entre Cherbourg et Auderville, de 12h30 à 13h15 (MANEO, ligne 100)
  • Midi pique-nique à Auderville
  • Diner au resto à Omonville-la-Rogue
  • Dodo au camping de Omonville-la-Rogue

10 mai : Omonville-la-Rogue – Urville-Nacqueville (11km)

  • Midi pique-nique au Hameau Gruchy
  • Diner au resto du camping d’Urville-Nacqueville
  • Dodo au camping d’Urville-Nacqueville

11 mai : Urville-Nacqueville – Cherbourg (10km)

  • Midi pique-nique en banlieue de Cherbourg
  • Diner au resto à Cherbourg
  • Dodo à l’hotel dans Cherbourg

12 mai : départ de Cherbourg en train

Train Cherbourg-Caen-Paris vers 8h30

Petit bilan

Pour une première expérience de la rando à pied sur plusieurs jours, ben c‘était bien mais plusieurs points à noter : -   Transport : les possiblités de transport sont primodiales dans     le cadre d’une rando à pied sans voiture… La Normandie, c’est pas     génial pour ça : pour aller vers Auderville, il n’y a pas de train.     En plus, les bus sont pas hyper pratique : geré par     Manéo, les horaires sont pas réguliers (par     exemple deux départs dans la journée ; un à 12h30 et un à 16h :) ),     et encore pire les samedis, dimanches et fêtes… -   Hébergement : on avait prévu de partir au début en chambres     d’hôtes, mais comme on s’y est pris trop tard on s’est rabattus sur     le camping la veille de partir (ce qui nous a valu de louper un     train d’ailleurs…). Dans l’affolement, j’ai choisi une tente     Decathlon 2 Seconds II (assez grande pour 2 personnes, disque     d’environ 60 cm de diamètres, 3kg). Elle est bien mais passe assez     mal dans les passage étroits du sentier des douaniers… De plus, on     s’est rendu compte la première nuit qu’une tige en fibre de carbone     de l’armature était fendue à un endroit, et que vu les pressions     exercées dessus pour ranger la tente ; elle allait pas tenir     longtemps… J’aurais du l’ouvrir avant de partir avec ! En plus, le     placement sur le sac à dos n’est pas évident, j‘étais obligé de     faire passer les sangles de la tente dans le dos du sac à dos ; ce     qui écartait les sangles abdominales (pas pratique du tout !)