Bon comme d'habitude on cherche à marcher en mai, et très souvent on se retrouve avec un temps pas très optimal, et de la neige assez rapidement... Cette année, nous n'avons pas dérogé à la règle... Nous avions prévu un parcours sur 3 jours sur les hauts plateaux du Vercors avec comme objectif l'ascension du Grand Veymont, point culminant du Vercors à 2341m. Au programme : bouquetins dans la montée, et super panorama en haut : le mont Aiguille tout proche, Chartreuse, Belledonne, Dévoluy en face. Il parait qu'on voit même jusqu'au mont Ventoux par beau temps...

Voici les étapes prévues :

Journée Description Deniv Alim Nuit Ravito
jeudi 13 mai Marche d'approche Correncon Carrette - bivouac refuge ou tente non
vendredi 14 mai Cabane Carrette - Refuge Jasse du Play - bivouac refuge ou tente non
samedi 15 mai Jasse du Play - Cabane de Pré Peyret - bivouac refuge ou tente non
dimanche 16 mai Pré Peyret - La Richardière - - - non

Un groupe (qui n'avait pas le vendredi de libre !) devait nous rejoindre au niveau de la marche d'approche du Grand Veymont, le samedi matin vers 10h au pas de la Ville, en garant leurs voitures à Gresse en Vercors. Vu le temps de ce grand week-end (pas folichon) et l'enneigement important du col, on a préféré jouer la prudence et renoncer à notre grande traversée. On est donc parti sur une petite ballade jeudi & vendredi autour de Corrençon, puis des ballades à la journée samedi & dimanche.

J0 - Arrivée à la cabane de Carrette

Etape
Date 13/05/2010
Départ Corrençon - 1111m
Arrivée Cabane de Carrette 1355m
Denivelé mesuré + 244m

Encore un départ tardif de Grenoble après la décision de renoncer à la grande traversée, on arrive à Corrençon à 8h du soir pour commencer la marche d'approche jusqu'à la cabane. Environ 1h30 de marche ce soir. Il ne fait pas très chaud, et le temps est humide mais toute la troupe est motivée pour aller dormir dans une petite cabane ce soir... On passe à coté du fameux 45ème parallèle! Le jour tombe assez rapidement, et nous rentrons dans une forêt relativement dense. Comme la précédente rando avec approche en soirée, on sort les frontales pour voir devant nous. Il ne pleut pas, mais il bruine... Et la visibilité est réduite par cette environnement de bruine / brouillard :) Autrement dit, on se presse pour trouver cette cabane ! En marchant, on essaye de prendre un peu de bois dans la forêt pour alimenter le stock de la cabane (on compte sur un poêle bien chaud !).

En arrivant dans une petite clairière, on sait que la cabane est à coté, à cause des indications du topo et du gps qui l'indique toute proche. Mais il faut tourner la tête pour enfin la voir dans le brouillard ! Il aurait été fâcheux de continuer plus loin le GR91 sans voir la cabane... En arrivant devant, on espère avoir suffisamment de place pour nous. Voir même qu'elle soit vide (vu le temps!). Et en ouvrant la porte, on se retrouve avec 3 groupes de randonneurs qui ont prévu de faire la traversée, soit 12 personnes ! Avec nous 5, on tiendra à 17 dans cette petite cabane ! (La motivation pour planter une tente à 21h30 dans le brouillard bruineux étant proche de 0). Les randonneurs déjà présents nous laissent la table pour manger, boire, se réchauffer, annoncer une bonne nouvelle...

Encore une ambiance chaleureuse et agréable, agrémentée d'un peu de Génépi pour faciliter la digestion des pates / soupes du soir... J'aime beaucoup l'ambiance des cabanes / rafuges non gardés, à la lumière d'une bougie et avec la chaleur du poêle. Je trouve ces moments assez irréels, déconnectés de notre vie quotidienne et tellement reposant. Après ces moments, dur de revenir au métro / boulot / dodo quotidien !

J1 - Cabane de Carrette - Corrençon

Etape
Date 14/05/2010
Départ Cabane de Carrette 1355m
Arrivée Corrençon - 1111m
Denivelé mesuré - 244m

La nuit ensuite est un peu fraîche (vive les sacs de couchage en duvet !), à même le sol de la cabane (l'étage était plein !) mais on a bien dormi, serré en rang d'oignons les uns contre les autres. Réveil vers 7h, nettoyage des popottes non nettoyés la veille (beurk !). Un beau panorama brumeux s'offre à nous ce matin... On n'aura pas beaucoup de visibilité aujourd'hui encore !

Au programme : retour à Corrençon, en continuant encore le GR91 vers le sud, puis en bifurquant pour reprendre un itinéraire de GTV qui nous ramènera à Corrençon.

Après un petit-dèj copieux, départ vers 9h pour la suite. On passe d'abord vers la 'source' à 300m de la cabane : une flaque d'eau au fond d'un trou ! Elle est relativement bien indiqué à partir du GR, mais ne coule pas vraiment. On va s'en passer pour la journée, et vivre sur nos réserves. Après un début de journée dans les bois, on arrive dans une grande prairie : Darbounouse. Mais le brouillard est tenace, on ne voit pas à plus de 50m... Les cainrs sont difficiles à suivre ! La bergerie indiqué sur le topo et le plan ? On ne la voit même pas ! Pas de photo à vous montrer, mais une grand impression de solitude sur ces hauts plateaux où on ne voit pas bien ! Ensuite, au Pot du Play, on bifurque pour passer au sud de la serre du serpent. On veut raccrocher la GTV qui est plus à l'ouest, pour remonter ensuite à notre point de départ. Le temps passe du brouillard à pluie+brouillard. C'est efficace pour tester nos couches d'imperméabilité... C'est un bon test ! Vers 13h, on parvient à trouver la cabane de Pré-Valet pour s'abriter le temps de manger. Encore un coup de poêle, pour se sécher, et de bonnes victuailles pour se rassasier...

La fin de la journée sera assez longue, sous la pluie, et avec un choix d'orientation qui nous a rajouté 3 km dans les jambes :) (oui c'est moi qui avait choisit le parcours !) Bon, ça fait pas de mal, hein ? On arrive bien crevé à Corrençon vers 19h, avec 8h de marche dans les jambes. Belle étape, trop roulante sur la GTV (trop plat !), temps pourri mais on s'est bien marré quand même !

J2 - Dans la Chartreuse

Etape
Date 15/05/2010
Départ ?
Arrivée ?
Denivelé mesuré ?

Petite marche dans la Chartreuse, sous la neige, après un pic-nic dans les voitures... Pas de photos !

J3 - Le Pas de l'Aiguille

Etape
Date 16/05/2010
Départ La Richardière (Chichilianne) - 1204m
Arrivée La Richardière (Chichilianne) - 1204m
Denivelé mesuré + 418m / - 418m

Une belle journée (presque) ensoleillé, on en profite pour sortir et marcher autour du mont Aiguille, pour atteindre le pas de l'Aiguille. C'est une marche simple, une bonne grimpette pour atteindre le pas (1622m), et ensuite un beau plateau qui s'offre à nous. Un monument de la résistance nous rappelle la dimension historique du lieu ; le refuge de Chamailloux nous a permis de manger à l'abri du vent glacial, et on est à 2 pas de la plaine de la Queyrie, véritable appel pour continuer à marcher sur les hauts plateaux du Vercors... Je crois que c'est ici qu'il y a quelques années j'ai eu une furieuse envie de faire les hauts plateaux : un espace quasi-désertique, de beaux paysages....